bouguereau_LAmour_au_papillon

 

« Très peu de gens sont conscients de la nécessité d’ajouter chaque jour à leur vie quelque chose de nouveau, de plus puissant, de plus lumineux ; ils ne savent même pas les dangers que leur fait courir cette vie au ralenti dont ils se contentent, toutes les maladies physiques et psychiques qui les guettent et qui n’attendent que le moment de pénétrer en eux pour les mordre, les ronger.

L’Intelligence cosmique n’a pas construit si merveilleusement l’être humain pour le laisser s’endormir, se chloroformer ; elle l’a préparé pour qu’il puisse avancer sans cesse sur le chemin de l’évolution qui le mènera jusqu’aux anges, jusqu’à Dieu.

En réalité, cette loi de l’évolution  ne régit pas uniquement l’existence humaine. Chaque règne de la nature, minéral, végétal, humain…tend à s’approcher du règne supérieur.

Les pierres sont les plus anciennes sur la terre, elles sont inertes, insensibles, sans aucune possibilité de se mouvoir ou même de croître. C’est pourquoi leur idéal est de devenir des plantes. L’idéal des plantes est de devenir des animaux. Elles sont enracinées et ne peuvent ni se déplacer, ni éprouver des sentiments comme les animaux, c’est pourquoi elles désirent s’arracher du sol et se mouvoir. Mais c’est en entrant dans le corps d’un animal que leurs cellules pourront évoluer. Pour elles, il n’y a pas d’autre moyen d’évolution que de se sacrifier en se laissant manger ou brûler.

L’idéal des animaux est de devenir des humains doués de raison.

L’idéal des humains est de devenir des anges, et celui des anges de devenir des archanges ou des divinités. Car dans l’échelle de l’évolution chaque catégorie d’êtres possède des qualités que la précédente ne possède pas. Chacun tente donc de s’approcher de la suivante, de dépasser le degré déjà atteint. »

 

Omraam Mikhaël Aïvanhov, Le travail alchimique ou la quête de la perfection, Eds Prosveta

 

Ces mots choqueront sans doute les plus cartésiens d’entre vous… les feront rire même : comment imaginer qu’une pierre ait le désir de devenir une plante ? Et une plante un animal? Et un animal un homme?

N’est-ce pourtant pas le reflet de ce qui se passe dans notre société, l’homme s’échinant à gravir les échelons pour gagner plus d'argent, être considéré davantage , épater la galerie… N’est-ce pas cela la religion de tous ces hommes d’affaire en cravate et attaché case ! Cela s’appelle même l’ascenseur social !

Foutaises ! J’ai essayé de le prendre moi aussi cet ascenseur social pour ressembler à mes congénères … Je me suis vite aperçue que j’y perdais mon âme !

J’ai décidé alors  de prendre un autre ascenseur : celui qui ferait de moi un Ange.

Considérez – moi comme une folle si vous le voulez, peu importe, même s’il a fallu sacrifier des désirs, des convoitises, se ridiculiser… avoir pris place dans cet ascenseur-là me remplit d'espoir désormais, me fait rêver, nourrit en moi la Beauté, l'Amour de l'Autre, l’Humilité et la Vérité.

 

Bien sûr, je ne sais pas si j’arriverai à l’étage supérieur un jour, mais j'aurai au moins trouvé la paix sur le chemin.